Le Mag
Running
Tout le running
Moins de 5 km
5 km
10 km
15 km
20 km
Semi-marathon
Marathon
Ekiden
Ultra-running
Cross
Menu
Panier
0
Type de course
Le Mag
Type de course
Running
Trail
Triathlon
Course fun
Marche
Vélo
Autre
© Adobestock

Bien débuter le canicross

Qui n’a pas déjà rêvé de longer les bords de côte ou de cavaler dans les montagnes avec son fidèle compagnon ? Alors le canicross est fait pour toi ! Mais on ne commence pas n’importe comment. Un petit récap de ce que tu dois checker :
  • L'équipement requis : harnais, longe, baudrier, vous êtes tous deux harnachés ;
  • L’aptitude de ton chien à pratiquer, et veiller à sa bonne santé ;
  • La réglementation en vigueur ;
  • Ton agenda et ta patience : courir, oui, mais pas n’importe comment.
Un mix de bon sens et une touche de théorie, et vous pourrez sillonner routes et chemins main dans la… patte ?
Écrit par Élisa.
4 min de lecture Mis à jour le 03.07.2024

Qu'est-ce que le canicross ?

La définition du canicross est simple : courir avec son chien. Ton chien est simplement attaché à toi par un harnais, un baudrier et une longe extensible. Et si tu as plusieurs chiens, ajoute autant de longes que nécessaire, et c’est parti pour une sortie de groupe ! Fais juste attention aux noeuds de laisses, qui peuvent vite être gênants pour continuer à avancer. Le canicross se décline sur tous les types de courses. Trail dans les Alpes, routes plates de Vendée, terrils du Nord, à toi de choisir. En course officielle, toutes les races de chien sont autorisées, mis à part les chiens de catégorie 1. Et pour une pratique loisir, aucune restriction. Cependant, des points sont à surveiller, notamment pour la bonne santé du chien.

Les règles d'or dans la pratique du canicross

Comme toute activité physique, le canicross impose quelques règles. Certaines ne sont pas écrites noir sur blanc (hors courses officielles), mais tiennent du bon sens, qui sera ton meilleur allié pour aborder les courses (en plus de ton chien) et t’assurer de votre bien-être et de votre sécurité à tous les deux.

Veiller à la capacité physique de son chien

Toutes les races de chien ne sont pas adaptées à la pratique sportive. Si tu cours avec un berger, labrador ou golden retriever, tu es accompagné de grands sportifs canins. De même, certains petits chiens (Jack Russell ou terriers) font aussi de bons athlètes. Tu t’en doutes, les chihuahuas ou les spitz sont moins friands de longues promenades physiques. Une bonne connaissance de ton chien et de ses capacités te permettras de savoir si oui ou non, il est apte au canicross, et en cas de doute, n’hésite pas à demander conseil à ton vétérinaire qui saura lever les doutes.

Bien s'équiper, chien comme maître

Le canicross demande du matériel spécifique pour être réalisé dans des conditions optimales. Pour le chien :
  • Un harnais adapté pour répartir la pression exercée par la laisse sur le corps du chien, contrairement à un collier avec lequel le tirage sur la laisse peut étrangler l'animal ;
  • Une laisse extensible qui permet à ton chien de courir librement, en pouvant se rapprocher et s’éloigner de toi ;
  • Des chaussons ou bottines pour protéger ses petites pattounes en cas de neige, de sol très chaud, ou sur des parcours particulièrement accidentés ou rocailleux ;
Pour le maître :
  • La traction du chien est ressentie sur les lombaires et la sangle abdominale, et tu évites les risques de brûlures des mains en cas de chien particulièrement énergique.
  • Ton matériel de course à pied habituel : chaussures adaptées, tenue de lumière, veste d’hydratation… tu connais le refrain !

Apprendre à courir en bonne intelligence

Valable pour tous les sports, en canicross, on démarre mollo et on y va crescendo. Tout comme on oublie le départ de marathon sans entraînement, on oublie la rando de 40km sans avoir d’abord habitué son chien à la pratique. Passe d’une balade de 20-30 minutes à allure tranquille à des sorties plus rythmées ; de parcours de 3-5km à des distances plus longues. Vous vous entraînez et progressez ensemble ! Et ça, c’est beau. Enfin, lors de la pratique, pense pour deux. S’il fait froid ou que tu cours sur un terrain accidenté, équipe ton chien de bottines protégeant ses coussinets. Pense à garder ton téléphone à proximité la première fois que tu lui enfiles, ça vaut la peine d’immortaliser l’expérience … À la fin de chaque sortie, prévois un retour au calme. Une fois rentrés, vérifie les pattes de ton chien pour déceler d’éventuelles plaies à soigner. Enfin, compte au moins deux jours de repos dans la semaine, et des sessions de massage ou étirements (oui oui, pour vous deux).

Faire du sport avec son chien, pratique libre ou encadrée ?

Courir avec son chien n’est pas contrôlé, sauf pour les restrictions valables au quotidien : interdictions dans certains parcs ou lieux publics, laisse obligatoire etc. Tu veux performer en compétition ? Alors pense à souscrire à une licence pour t’assurer plus d’encadrement. En France, il y a plus de 170 clubs affiliés à la Fédération des Sports et Loisirs Canins (la FSLC). De plus, la licence est un passeport pour participer aux compétitions nationales et internationales, voire aux Championnats du monde de canicross (dream big !). Tu recherches des nouvelles sensations ? Des expériences inédites ? Il existe de nombreux sports canins outre le canicross : à toi le CaniVTT, CaniMarche et CaniTrail (distance supérieure à 10 km), ou encore le CaniTrottinette. Et oui, on en apprend tous les jours. À vous les nouvelles aventures !